Version classiqueVersion mobile

Philippe Jaccottet : poésie et altérité

 | 
Michèle Finck
, 
Patrick Werly

III. Interlocuteurs (1): poètes français et étrangers

Poésie et mystique, l’amour de loin (Philippe Jaccottet et Jean de la Croix)

Jean-Marc Sourdillon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il s’agira, dans cet essai, de dire, d’essayer de dire une forme singulière de relation qui se construit dans la pratique du commentaire ou l’écriture du poème, entre un poète contemporain, Philippe Jaccottet, et cet autre qu’est pour lui saint Jean de la Croix, à la fois poète et mystique, et cet autre encore auquel la poésie de celui-ci, passant par les voies de la mystique, renvoie, ne cesse de renvoyer. « Où t’es-tu caché ? », demande Jean de la Croix dans le premier vers de son chef-d’œuvre ; « Qui chantait là quand toute voix s’est tue ? », semble lui répondre Jaccottet, des siècles après, comme en écho, au seuil d’un de ses plus beaux poèmes, évoquant l’un et l’autre la musique qui s’est tue, la musica callada. Cet autre, le troisième terme de la relation, c’est ce que le poème vise, mais de plus en plus loin à mesure que nous avançons dans l’histoire de notre civilisation, cible infiniment mobile et fragile, et évanescente.

Jean de la Croix, comme d’autres poètes qui apparais...

Auteur

Classes préparatoires Lettres, Saint-Germain-en-Laye

© Presses universitaires de Strasbourg, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search