Version classiqueVersion mobile

Philippe Jaccottet : poésie et altérité

 | 
Michèle Finck
, 
Patrick Werly

III. Interlocuteurs (1): poètes français et étrangers

La poésie en ses dangers : Jaccottet au miroir de ses lectures (Mallarmé, Bonnefoy, Deguy)

Jaccottet lecteur

Laurent Mourey

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Des dangers encourus par la poésie, et en particulier par celle qui lui est contemporaine, Jaccottet s’est à de nombreuses reprises inquiété. Cette inquiétude s’est exercée, et s’est diffractée, en un souci poétique à l’endroit de sa propre écriture et en une interrogation – toute d’amitié, mais aussi de réserve – de celle des autres. Il n’est pas moins vrai que ce même exercice n’a de cesse d’en repasser par des œuvres qui précèdent, de près ou de loin, son siècle. Une lecture des tables des matières de L’Entretien des muses (1968) et d’Une Transaction secrète (datant de 1987, mais contenant des textes s’échelonnant de 1954 à 1985) montre que la « chronique » est l’occasion d’écrire sur des contemporains (Bonnefoy, du Bouchet, Dupin, pour citer les collaborateurs de la revue L’Éphémère), mais aussi d’aller chercher l’amont des questions du présent : citons, d’Une Transaction secrète, toute la première partie qui fait se succéder des textes sur Scève, Gongora, Shakespeare, Joubert, ...

Auteur

Université de Strasbourg

© Presses universitaires de Strasbourg, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search