Version classiqueVersion mobile

Philippe Jaccottet : poésie et altérité

 | 
Michèle Finck
, 
Patrick Werly

II. Paysages et lieux, accès à une altérité

Poétique du miroitement

Isabelle Baladine Howald

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

… chant de pauvre, vite emporté, une graine de dent-de-lion
dans la fraîcheur de mars
Philippe Jaccottet1

La toute fragile par exemple, cette fleur qui lui est chère, la serratule – mais d’autres également, aux noms merveilleux : salicaire, scabieuse, fétuque ou le commun mais délicat liseron. Et les arbustes à peine plus solides, comme l’yeuse, ou l’églantier et sa fleur églantine – telle me semble être la figure « brève et frêle » et néanmoins intensément vibrante, de la poésie de Philippe Jaccottet. Si frêle et penchante, faisant le désespoir du peintre – qui est aussi une fleur, l’heuchère –, si brève car sa floraison dure souvent moins d’une saison, elle n’en tremble pas moins nullement dans l’imprécision, tout au contraire. Certes, quelque chose reste toujours à voir, au moins à apercevoir, de par son mouvement dans la brise.

Il ne s’agit pas ici de faire un effort, mais tout au contraire de se laisser flotter entre ses propres bords, et ceux de ses paupières sans être sûr de la t...

Auteur

© Presses universitaires de Strasbourg, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search