Version classiqueVersion mobile

Philippe Jaccottet : poésie et altérité

 | 
Michèle Finck
, 
Patrick Werly

I. Approches de l’altérité

Nommer, écouter l’Autre : métapoétique du fragment chez Philippe Jaccottet

Fabio Scotto

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Qu’est-ce que cette magie du nom ? Sans la parole, nous ne serions pas, ou nous serions tout autrement.
Philippe Jaccottet1

Prémisse

L’on remarque dans l’œuvre de Philippe Jaccottet une nette prévalence de la structure fragmentaire, où la prose l’emporte sur le vers, au moins du point de vue quantitatif, au vu de l’ensemble de sa production. Bribes, micro-récits, ébauches d’essais, paysages, fulgurances, ces fragments contiennent aussi une réflexion métapoétique qui va de la quête d’une définition de la poésie à l’interrogation sur la valeur du mot et sur le sens de la nomination. De cette manière, le métapoétique croise le fragmentaire, l’intertexte sa source hypertextuelle, le fragment lyrique l’anecdotique, le journal l’essai, dans un espace multiforme, hétéroclite, ouvert, constamment in fieri, mais non pas nécessairement inachevé. C’est que l’inachevé2 n’est pas assumé comme une fin, mais comme l’instrument mis au service d’une forme qui cherche son sens à travers les dynamiques d...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search