Version classiqueVersion mobile

Philippe Jaccottet : poésie et altérité

 | 
Michèle Finck
, 
Patrick Werly

Avant-propos

Michèle Finck et Patrick Werly

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pas de lyrisme sans dialogue
Ossip Mandelstam1

À l’origine de ce livre collectif, une question fondamentale : écrire, n’est-ce pas fatalement se détourner de l’autre ? Philippe Jaccottet et Yves Bonnefoy sont de ceux qui prennent le plus radicalement acte de ce mouvement par lequel celui qui écrit, qu’il le veuille ou non, se détourne de l’autre :

« cette façon d’être assis à une table, le dos tourné aux autres » (Jaccottet)2

« […] Celui qui est là
Immobile, à veiller
À sa table, chargée
De signes, de lueurs. Et qui est appelé
Trois fois, mais ne se lève » (Bonnefoy3)

Mais ce livre fait simultanément l’hypothèse que ce nécessaire « dos tourné aux autres » (pas de création exigeante sans solitude totale) n’est que ce qu’on pourrait appeler, en langage photographique, le négatif d’un mouvement plus profond tourné vers l’autre. Philippe Jaccottet et Yves Bonnefoy sont en effet aussi de ceux qui donnent à écouter, au tréfonds de la poésie, un mouvement décisif qui prend de revers le fatal « dos ...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search