Version classiqueVersion mobile

Souvenirs d’une vie d'engagements

 | 
Magda Trocmé

Troisième partie. Récits de voyages

VI.

Premier voyage en Italie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cahiers de la réconciliation, mars-avril 1947, no 3-4

Le but de ce voyage1 était de prendre contact et d’établir un lien initial avec les idéalistes et les mouvements pacifistes de l’Italie d’après-guerre.

C’est le 5 décembre 1946 que je passai la frontière italienne pour la première fois depuis de nombreuses années, et des années qui comptent double. Onze ans plus tôt, j’avais fait un voyage semblable pour la réconciliation, mais c’était en plein fascisme : l’impression avait été pénible et je me demandais ce que j’allais trouver cette fois-ci de l’autre côté des Alpes.

Le dernier souvenir rapporté de mon pays peut se résumer en quelques mots que les Florentins, mes compatriotes, murmuraient en souriant, résumant ainsi l’oppression fasciste : « Catene, silenzio e chiodi2! » Bien peu de personnes à l’époque se permettaient de telles plaisanteries et de tels jugements. Les Italiens étaient fascistes par conviction, par éducation ou par peur. Il fallait voyager beaucoup et interroger bea...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search