Version classiqueVersion mobile

Une armée de diplomates

 | 
François Doppler-Speranza

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Si les guerres aiguisent les intérêts nationaux, les préjugés et la haine, elles sont aussi censées rapprocher les populations alliées. On aurait pu imaginer que la Seconde Guerre mondiale allait permettre aux Américains de mieux connaître les habitants de l’Europe de l’Ouest, tout comme elle allait ouvrir la possibilité à ceux-ci d’appréhender les Américains avec réalisme, et non plus uniquement au travers du prisme hollywoodien ou de celui des récits de voyage des Européens aux États-Unis1. »

En 1948, le journaliste américain André Visson fait preuve d’un optimisme modéré lorsqu’il s’interroge sur l’image des Américains en Europe et sur le sentiment de méfiance que peut susciter l’armée du « libérateur » au sortir de la Seconde Guerre mondiale. En effet, tandis que les États-Unis s’installent au premier rang des grandes puissances internationales, il confirme ce que tout le monde soupçonnait : les militaires font la guerre en même temps qu’ils représentent l’Amérique à l’étranger...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search