Version classiqueVersion mobile

Combattre, survivre, témoigner

 | 
Emilia Koustova

Conclusion

Emilia Koustova

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La tradition culturelle russe, reprise pour être transformée et massifiée à l’époque soviétique, accordait une importance particulière aux écritures personnelles et récits autobiographiques. Les récents travaux ont mis en évidence la force de l’injonction autobiographique dans l’URSS stalinienne et la variété de formes qu’elle avait générées, conduisant à multiplier les sens et les fonctions dont ces productions étaient investies : journaux intimes et échanges épistolaires avec les proches servant à construire un « moi » bolchevique, lettres adressées aux chefs afin de communiquer, d’affirmer une identité soviétique ou d’exprimer la loyauté, souvenirs partagés en public participant à l’élaboration d’une mémoire collective de la révolution et de grands chantiers staliniens, autobiographies contraintes, produites dans des contextes administratifs et destinées à surveiller et à réprimer1.

La Seconde Guerre mondiale, épreuve ultime et moment de refondation du monde soviétique, n’échappa ...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search