Version classiqueVersion mobile

Combattre, survivre, témoigner

 | 
Emilia Koustova

Quatrième partie. Surveiller, interroger, se justifier : l’ expérience de la guerre dans le viseur de la police soviétique

L’effacement d’une expérience

Alain Blum et Emilia Koustova

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les quelques documents ci-après n’ont pas été rédigés durant la guerre, mais à sa sortie, dès 1946 pour certains, plus tardivement pour d’autres. Ce sont des témoignages particuliers sur les expériences individuelles du conflit, produits dans des contextes d’exception, alors que leurs auteurs, survivants de la Shoah, étaient frappés par la répression soviétique. Ils révèlent ainsi une superposition de violences qui bouleversèrent le destin de leurs auteurs. Ils permettent aussi de voir que les autorités policières et judiciaires soviétiques, lorsqu’elles exercent leurs propres répressions, semblent ignorer en partie l’ampleur et les particularités des violences subies durant la guerre par les populations des territoires occidentaux de l’URSS.

Ces témoignages ont été produits dans deux contextes. Le premier correspond aux interrogatoires menés en 1946 par le ministère de la Sécurité d’État (MGB) de la Lituanie soviétique1. Les récits ainsi livrés ne sont pas écrits de la main des pers...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search