Version classiqueVersion mobile

Combattre, survivre, témoigner

 | 
Emilia Koustova

Troisième partie. Raconter sa guerre, témoigner pour l’histoire ?

1944 : le lieutenant-chef Alexandre Levine raconte sa guerre

Amandine Regamey

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En septembre 1943, Alexandre Levine fait partie des premiers soldats soviétiques qui accostent sur la rive droite du Dniepr, chargés d’établir les têtes de pont qui serviront au passage de l’Armée rouge. Cette participation à un épisode-clé de la libération de l’Ukraine a valu à Levine d’être décoré de l’ordre de Héros de l’URSS, de l’ordre de Lénine et de la médaille de l’Étoile d’or, en même temps que 137 autres soldats et officiers1. C’est à ce titre également que son témoignage se retrouve, avec ceux d’autres héros de la bataille du Dniepr, dans les archives de la Commission pour l’histoire de la Grande Guerre patriotique de l’Académie des sciences de la République socialiste soviétique d’Ukraine2.

Cette instance apparaît comme une déclinaison locale de la Commission centrale créée en janvier 1942 auprès de l’Académie des sciences de l’URSS et connue souvent comme Commission Mints, du nom de l’historien qui l’a dirigée. Elle a commencé ses travaux avant même la fin de la guerre, ...

Auteur

Docteure de l’IEP de Paris, auteure de nombreuses publications sur les femmes, la guerre et la violence en URSS et dans l’espace postsoviétique.

© Presses universitaires de Strasbourg, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search