Versión clásicaVersión móvil

Combattre, survivre, témoigner

 | 
Emilia Koustova

Deuxième partie. Lettres du front : maintenir les liens et communiquer par temps de guerre

Mark Troïanovski, chef d’équipe cinématographique sur le front, 1941-1945

Vanessa Voisin

Los formatos HTML, PDF y ePub de este libro son accesibles para los usuarios de las bibliotecas e instituciones que lo han adquirido como parte de la oferta OpenEdition Freemium for Books. El libro también puede adquirirse en los sitios de las librerías asociadas, en formatos PDF y ePub, si el editor ha optado por esta distribución comercial. Si la edición en papel está disponible, en esta página se proponen enlaces a las librerías.

Extracto del texto

Les images de guerre filmées par les opérateurs soviétiques pendant le second conflit mondial constituent un corpus d’une richesse inestimable1. Pour les capter, ces hommes – et quelques femmes – ont surmonté d’immenses difficultés matérielles, techniques et militaires, que ce soit sur le front, dans le sillage de l’Armée rouge ou dans les campements forestiers de résistants2. Nombre de ces séquences ont été réalisées « pour l’histoire3 », alors que bien d’autres ont fait le tour du monde : journaux filmés et longs métrages tels que La Défaite des troupes allemandes devant Moscou (1942), Stalingrad (1943), La Bataille pour notre Ukraine soviétique ou Auschwitz (1945). Le faux, fabriqué pour imputer le massacre des officiers polonais à l’ennemi nazi (La Tragédie de Katyn, février 1944) a durablement nui à la crédibilité des images d’actualités soviétiques. Mais de récents travaux ont permis de replacer le reste des images dans leur contexte de production, leur restituant une pleine v...

Autor

Chercheuse à l’université de Bologne et au Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen (Cercec, EHESS, Paris).

© Presses universitaires de Strasbourg, 2020

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search