Version classiqueVersion mobile

Les voyages forment la jeunesse

Texte. Rapports de séjours des boursières scientifiques

Magdeleine Apchié, séjour en économie politique à l’université de Columbia (New York), 1935-1936

Magdeleine Apchié

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Magdeleine Apchié est née en 1906. Son dossier ne dit rien de ses études secondaires, mais on sait qu’elle étudia l’économie politique à la faculté de droit de l’université de Paris, et soutint une thèse sur « Les sources françaises de certains aspects de la pensée économique de John Stuart Mill » en 1931 sous la direction d’Auguste Deschamps. Chargée de cours à l’université d’Alger puis à celle de Poitiers, elle est admissible à l’agrégation de droit en 1932, et affirme dans sa lettre de candidature à la bourse David-Weill vouloir y retenter sa chance. Son séjour aux États-Unis lui permet de publier plusieurs articles sur l’usage des statistiques parmi les économistes américains, en particulier dans la Revue d’économie politique1. Elle renonce néanmoins rapidement à l’enseignement et poursuit sa carrière comme chargée de mission, d’abord à l’Institut international d’agriculture de Rome, puis à l’INSEE. Elle est secrétaire de la rédaction de la Revue d’économie politique de 1946 à s...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search