Version classiqueVersion mobile

Les voyages forment la jeunesse

Texte. Rapports de séjours des boursières scientifiques

Marcelle Philibert, séjour en géologie à l’université de Rome, 1925-1926

Marcelle Philibert

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Marcelle Philibert a 27 ans lors de sa candidature en 1925 avec la recommandation spéciale de David David-Weill. Entrée à l’École normale supérieure de jeunes filles de Sèvres en 1919, elle en sort troisième à l’agrégation de sciences physiques et naturelles en 1922. La recommandation du professeur Louis Gentil qui dirige le laboratoire de géographie physique de la faculté des sciences de Paris permet de savoir que Marcelle Philibert y est passée avant d’être nommée professeure au lycée de jeunes filles de Caen.

 

Compte-rendu de son séjour auprès des Universités Italiennes par Melle Marcelle Phillibert, agrégée des sciences physiques et naturelles, boursière de l’Université de Paris (bourse David Weill).

1925-1926.

 

C’est dans les premiers jours de décembre, après d’inoubliables premières impressions d’Italie, glanées à Gênes, Porto-Fino et à Pise que je me suis présentée à l’Université de Rome pour entreprendre des études de géologie, vrai but de mon voyage.

Ma demande de bourse avait ...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search