Version classiqueVersion mobile

Les voyages forment la jeunesse

Texte. Rapports de séjours des boursières scientifiques

Madeleine Dorléac, séjour en chimie à l’université de Glasgow, 1922-1923

Madeleine Dorléac

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Madeleine Dorléac est née le 26 juillet 1888 à Marciac. Formée aux lycées féminins de Niort et de Bordeaux, elle intègre ensuite l’École normale supérieure de jeunes filles de Sèvres. Elle y étudie la physique et la chimie et en sort agrégée au quatrième rang en 1910. Devenue professeure au lycée féminin Montgrand de Marseille, elle est la seule des boursières dont l’engagement politique soit connu puisque son nom figure dans une liste de souscripteurs à un emprunt lancé par le journal L’Humanité en 19221.

 

Monsieur le Recteur,

 

J’ai l’honneur de vous adresser un compte rendu de mon séjour auprès de l’Université écossaise.

J’étais spécialement attirée par les Universités écossaises à cause de leurs laboratoires scientifiques très vastes et très bien installés, et de la réputation qu’ont ces universités dans les Îles britanniques. Si j’ai choisi l’Université de Glasgow de préférence à toute autre, c’est en souvenir de James Watt qui travailla dans cette Université, de Lord Kelvin qui y ...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search