Version classiqueVersion mobile

Les voyages forment la jeunesse

David David-Weill et ses boursières

Antonin Durand, Paul Mayens et Lucie Rondeau du Noyer

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Combien ai-je étonné au cours de mon voyage : une Française qui voyage et qui voyage seule ! Plus d’une fois on a obstinément refusé de me croire française, et ne serait-elle pas drôle si elle n’était pas triste cette réflexion d’une Anglaise : « vous êtes française mais vous voyagez comme une Anglaise. »

Ces mots de Marie-Louise Arnould dans le rapport qu’elle rend à son retour d’un an de voyage en Italie grâce à une bourse David-Weill traduisent l’étonnement qu’elle suscite en traversant la péninsule, non seulement pour perfectionner sa formation en mathématiques mais aussi pour y cultiver son goût du voyage. Cette surprise témoigne de l’incongruité persistance de la présence de jeunes agrégées de sciences françaises dans les universités et les laboratoires étrangers où elles sont parties étudier grâce à ce que les sources de la chancellerie appellent une « bourse de voyage dans les universités étrangères ». La façon dont Marie-Louise Arnould, l’une des neuf voyageuses dont le rapp...

Auteurs

Ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé et docteur en histoire contemporaine. Il est actuellement coordinateur scientifique du département « Global » de l’institut Convergences Migrations, membre associé de l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC) et chargé d’enseignement au département d’histoire de l’École normale supérieure (ENS). Ses travaux portent sur l’histoire des élites scientifiques italiennes et françaises et sur leur mobilité transnationale. Il est l’auteur de La quadrature du cercle. Les mathématiciens italiens et la vie parlementaire (1848-1913) (Paris, ENS, 2018).

Ancien élève de l’École normale supérieure et agrégé d’histoire. Il est actuellement professeur d’histoire-géographie au lycée Jean-Rostand (Villepinte) et interrogateur en classe préparatoire au lycée Janson-de-Sailly (Paris).

Ancienne élève de l’École normale supérieure et agrégée d’histoire, diplômée de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (histoire économique) et de l’École nationale des chartes (technologies numériques appliquées à l’histoire). Elle est actuellement professeure d’histoire-géographie au lycée Descartes (Antony). Ses travaux portent sur l’évolution des régimes douaniers français à la fin de l’époque moderne et sur l’émergence d’un marché parisien de l’autographe au xixe siècle.

© Presses universitaires de Strasbourg, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search