Version classiqueVersion mobile

« Dis-moi ce que tu manges, je te dirai ce que tu es »

 | 
Bertrand Marquer

Symbolique alimentaire et sémiologie du personnage

Identités sociale et individuelle dans Les Rougon-Macquart : étude outillée des verbes de manducation

Francine Gerhard-Krait et Marie Lammert

Résumé

Chez Zola, la manducation est un des biais par lequel se déploie le déterminisme social et individuel des personnages. Ce champ est interrogé dans ses aspects linguistiques. Dans un premier temps, une étude sémantique des formes verbales est menée dans toute l’œuvre des Rougon-Macquart à l’aide d’outils textométriques. L’importance du motif de la manducation est confirmée, des points de vue quantitatif et qualitatif, ainsi que sa répartition et ses variations dans certaines œuvres, ouvrant la voie à des investigations sur les pratiques liées à un monde social et sur celles propres à un personnage. Dans un second temps, l’étude comparative des profils manducatoires de deux héroïnes, Denise Baudu dans Au Bonheur des Dames, et Nana dans L’Assommoir et dans Nana, montre que s’établit une dialectique plus fine entre influences sociales et influences individuelles et que les profils manducatoires, dans leur forme comme dans leur capacité à synthétiser une identité, varient grandement. La manducation de Denise Baudu, telle que la traduisent les verbes de manducation, nous en apprend plus sur ses déterminismes que celle de Nana.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le repas est un motif littéraire fécond dans la seconde moitié du xixe siècle1, chez Flaubert et plus particulièrement encore chez Zola, la manducation « porte les significations les plus essentielles des œuvres2 ». Le motif répond à l’ambition de Zola « de décrire tous les repas existant dans la société de son temps3 », et la manducation est un des biais par lequel se déploie le déterminisme social et individuel des personnages. La prégnance et la spécificité du motif sont lisibles à différents niveaux, mais ce sont les aspects linguistiques que nous interrogeons ici avec une étude sémantique des formes verbales dénotant la manducation.

À l’aide du logiciel de textométrie TXM4, nous cherchons à dégager comment Zola exploite ce champ lexico-sémantique particulier et dans quelle mesure il est possible de déceler dans ses choix un appariement entre influences sociales et individuelles et pratiques alimentaires.

En guise de préambule, nous exposons le protocole de la recherche outillée :...

Auteurs

Université de Strasbourg.

Université de Strasbourg.

© Presses universitaires de Strasbourg, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search