Version classiqueVersion mobile

Allégories de l’estomac au xixe siècle

 | 
Bertrand Marquer

Poétiques

L’estomac, matrice de la fantaisie dramatique : le cas Tragaldabas d’Auguste Vacquerie

Nicolas Diassinous

Résumé

Admirateur et proche de Victor Hugo, Auguste Vacquerie place, à la suite de son modèle, le bas corporel au centre de sa première production dramatique, Tragaldabas, drame-bouffon dont le héros éponyme semble gouverné par son estomac. La référence permanente à la nourriture et aux dysfonctionnements stomacaux que son excès ou sa privation peuvent produire a profondément scandalisé une critique théâtrale qui n’a de cesse d’évoquer les hauts le cœur que cette pièce lui procure : pas plus que les personnages du drame, les critiques ne parviennent à digérer le fameux « porc aux choux » qui cristallise toutes les attaques. Dans le drame de Vacquerie, l’estomac n’est pourtant qu’un motif poétique par lequel se manifeste le grotesque, il est aussi un excellent ressort dramatique et comique qui relance perpétuellement une action dans laquelle les personnages sont mus par leurs appétits et leur gloutonnerie. Cette voracité qui pousse le héros à dévorer tout ce qu’il peut trouver sur sa route pourrait alors se lire métathéâtralement comme une allégorie de la fantaisie dramatique, forme déréglée qui se nourrit de genres et de motifs littéraires les plus divers afin de les digérer, comme le ferait justement un estomac.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le théâtre romantique a souvent considéré le bas corporel comme l’un des fondements essentiels de sa dramaturgie, en particulier le théâtre hugolien dont le grotesque, théorisé dans la fameuse préface de Cromwell, demeure sans nul doute l’un des traits définitoires les plus saillants des productions dramatiques des années 1830. Plus de vingt ans après la publication de Cromwell et de son texte préfaciel, alors même que le drame romantique avait déjà connu son apogée et que les œuvres autrefois jugées révolutionnaires devenaient désormais des classiques du répertoire national, une pièce d’Auguste Vacquerie, admirateur tout autant qu’ami de Victor Hugo, déclencha une violente polémique en choisissant, contre le bon goût, l’estomac pour motif et sujet central.

Tragaldabas, héros éponyme grotesque et bouffon, connaît une série de démêlés avec le duo de tueurs à gages Grif et Minotoro. Cependant, il est inlassablement sauvé par don Eliseo qui intercède ou se bat à sa place lorsque sa vie ...

Auteur

Université d’Aix-Marseille.

© Presses universitaires de Strasbourg, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search