Version classiqueVersion mobile

Allégories de l’estomac au xixe siècle

 | 
Bertrand Marquer

Systèmes

Mâcher, ruminer, digérer : Nietzsche et l’esprit de pesanteur

Éric Marquer

Résumé

Cette contribution entend proposer quelques éléments d’analyse sur le fonctionnement et l’usage de la métaphore de la rumination chez Nietzsche, pour montrer qu’elle correspond à une volonté de retrouver le chemin de la métaphore ordinaire. Il s’agit, à un premier niveau, d’installer le langage philosophique au cœur même du langage ordinaire et des métaphores familières, pour lui redonner une forme de justesse et de clarté. À un second niveau, la reprise des métaphores permet un travail critique, en opposant un jeu de contre-métaphores au discours philosophique ou moral, qui se veut sérieux ou édifiant.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nietzsche a fréquemment recours à une métaphore classique, celle de la digestion et de la rumination, pour rendre compte de l’activité de la mémoire1. L’esprit qui rumine est celui qui a du mal à oublier, ou qui ne cesse de ressasser. Le sens de la métaphore semble donc relativement clair, d’autant qu’elle s’enracine dans la langue ordinaire. Le terme de « digérer » renvoie non seulement à l’activité de l’estomac – ce qu’il faudrait appeler la digestion au sens propre – mais également à cette opération de l’esprit qui consiste à accepter, assimiler. De nombreux termes liés à la digestion et aux aliments expriment cette équivocité de sens : avaler, gober, ruminer même, sont des mots qui peuvent tout aussi bien désigner les opérations de l’esprit que celles du corps.

Mais pourquoi Nietzsche a-t-il recours à cette métaphore, et pourquoi, de manière générale, Nietzsche utilise-t-il des métaphores ? La fonction classique de la métaphore – en particulier de la métaphore corporelle – était ...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search