Version classiqueVersion mobile

Allégories de l’estomac au xixe siècle

 | 
Bertrand Marquer

Systèmes

Gastrosophie, gastroscience, gastropoésie : les estomacs de Charles Fourier

Thomas Bouchet

Résumé

Penseur des passions, Charles Fourier (1772-1837) élabore une réflexion multiforme sur un modèle de vie associée qu’il baptise « harmonie », opposé en tous points à l’ordre « civilisé » de son temps. Les estomacs sont l’une des innombrables contrées inattendues que ses écrits permettent d’explorer. Ils occupent une place suffisamment centrale pour qu’on puisse les étudier selon diverses perspectives : la gastrosophie, la gastroscience, la gastropoésie. Pour s’engager à la suite de Fourier dans ces trois univers complémentaires, il convient d’abord de mesurer l’abîme qu’il creuse entre les splendeurs des estomacs en harmonie et les misères des estomacs civilisés ; de décrire ensuite une sagesse et une science de l’estomac ; de souligner enfin que Fourier invite à choyer cette partie du corps – selon lui l’estomac n’est pas un organe gargouillant et plutôt dégoûtant cantonné en partie basse mais l’un des lieux d’une vertigineuse et poétique réhabilitation du corps et de la chair.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans l’histoire des idées en général et dans l’histoire de l’écriture de l’estomac en particulier, Charles Fourier (1772-1837) a tout d’un « météore inclassable1 ». Penseur des passions – « Le bonheur consiste [écrit-il] à avoir beaucoup de passions et beaucoup de moyens de les satisfaire2 » –, il élabore inlassablement une réflexion sur un modèle de vie associée qu’il baptise du nom d’« harmonie », opposé en tous points à l’ordre civilisé de son temps, et fondé sur ce qu’il qualifie d’« attractions passionnées selon les groupes et les séries3 ».

Ses écrits situés à l’orée du xixe siècle portent la trace d’influences multiples aux origines très variées (écrivains ou philosophes, journalistes ou auteurs d’opéras-ballets). Ils permettent également d’explorer des contrées nouvelles. Parmi elles : diverses parties du corps, du talon jusqu’à la bouche, et notamment les « estomacs ». Le mot est employé ici au pluriel car il existe plusieurs façons d’être estomac chez Fourier. D’abord, on n...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search