Version classiqueVersion mobile

Soldats d’entre-deux

 | 
Ségolène Plyer
, 
Raphaël Georges
, 
Jean-Noël Grandhomme

Troisième partie. L’Empire allemand et ses minorités dans la Grande Guerre

Les motivations complexes des déserteurs polonais aux Pays-Bas, 1916-1918

Gwendal Piégais

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Durant la Première Guerre mondiale, les États européens mobilisèrent des armées de conscrits et de volontaires aux dimensions et proportions inédites depuis les guerres napoléoniennes. Ces armées s’affrontèrent sur des lignes plus ou moins fixes, de la mer du Nord à la Suisse et de la Baltique à la mer Noire, dans des conditions de vie et de combat rudes. Le consentement à cet effort de guerre connut différentes cassures et phénomènes d’effritements, des mutineries de 1917 dans l’armée française à celles de Kiel en novembre 1918 en passant par les exécutions sommaires dans le contexte des déroutes de Caporetto. Cet effritement et une certaine démobilisation purent prendre la forme de révolte ouverte contre les autorités militaires, mais se traduisirent également par des refus individuels de prendre part au combat.

L’armée allemande connaît notamment une forte hausse des éloignements non autorisés1 et de la désertion, et tout particulièrement de la désertion en territoire neutre. Ains...

Auteur

Doctorant, Université de Bretagne occidentale (UBO), Brest.

© Presses universitaires de Strasbourg, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search