Version classiqueVersion mobile

Soldats d’entre-deux

 | 
Ségolène Plyer
, 
Raphaël Georges
, 
Jean-Noël Grandhomme

Deuxième partie. Les nationalités austro-hongroises en guerre

Loyauté dynastique et « anti-serbisme » parmi les combattants de Bosnie-Herzégovine durant la Grande Guerre

Philippe Gelez

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Étudier le sentiment de loyauté dynastique chez les musulmans de Bosnie-Herzégovine durant la guerre, et le confronter avec leurs idées nationales (de toute façon embryonnaires), conduit dans un domaine pour ainsi dire intact de la recherche historique : la consultation de la littérature et l’épluchage des bibliographies montrent qu’il n’y a quasiment aucun témoignage, fût-il indirect, de ces sentiments1.

Ce n’est probablement pas le fruit de la négligence, mais résulte d’abord de l’analphabétisme massif qui règne parmi la population bosno-musulmane à cette époque2. En effet, la Bosnie est la région d’Europe où l’on trouve le plus grand nombre d’analphabètes en 1910, tout du moins parmi celles pour lesquelles on dispose de statistiques (sans compter donc ni l’Albanie, ni la Macédoine, ni la Thrace).

Source : Recensement austro-hongrois de 1910

Orthodoxes Musulmans Catholiques Autres Total
Analphabètes (%) 89,92 94,65 77,45 38,26 87,84

Si l’on retranche les quelque neuf cents musulmanes alphabétis...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search