Version classiqueVersion mobile

Recherches croisées Aragon - Elsa Triolet, n°16

 | 
Erwan Caulet
, 
Corinne Grenouillet
, 
Patricia Richard-Principalli

Après-dire : Aragon 1915

Lettre à Pierre Maison

Louis Aragon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

[Septembre 1915]

Cher ami,

Quels remords ! Ne t’avoir pas écrit plus tôt ! (Ne fais pas attention à l’écriture, j’ai une plume effroyable !) Je suis de plus cyniquement sans excuses : plusieurs pages de confusion ne suffiraient certes pas à réparer mes torts et par conséquent je m’abstiens de te les écrire, dans l’assurance où je suis que ta magnanimité consentira à m’absoudre. Donc avec l’absolution de tes benoîtes mains toutes de crottin parfumées1, je passe à un autre chapitre, et je mets à la ligne.

L’en-tête du papier t’apprend que je perche pour l’instant à l’Hôtel Bellevue, Étables, Côtes-du-Nord (c’est mon adresse). Si tu avais bon souvenir, tu t’étonnerais sans doute, mais je suis dans la plus absolue certitude que tu ne te rappelles pas le moins du monde le nom du patelin pour où je t’avais dit partir. Mais je suis bête ! Tu dois déjà connaître par Vallet mes pérégrinations. Partis pour Villerville (Calvados) avec Coutrot, nous ne nous y plûmes pas (mince de parfait défini !)...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search