Version classiqueVersion mobile

Recherches croisées Aragon - Elsa Triolet, n°16

 | 
Erwan Caulet
, 
Corinne Grenouillet
, 
Patricia Richard-Principalli

Chapitre III

La réception d’Aragon dans les revues italiennes, de l’après-guerre aux années 1960

Stefania Caristia

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

À l’automne 1944, dans la capitale italienne libérée de l’occupation allemande, la jeune revue politico-culturelle du Parti communiste italien, Rinascita, publie son quatrième numéro. La partie littéraire est significative : on trouve un article d’Ilya Ehrenbourg proclamant la fin de l’époque d’André Gide, le « Pétain de la littérature française » ; un récit de Cholokhov sur la guerre germano-soviétique ; la traduction de l’allocution d’Aragon à Radio Alpes-Grenoble, le 7 septembre 1944, « L’intelligence française devant l’ennemi », rendant hommage aux intellectuels et poètes résistants ainsi qu’à Maurice Thorez, et le poème « Paris », tiré de La Diane française (1944) ; un long article condamnant en bloc la littérature italienne de l’entre-deux-guerres pour n’avoir pas pris position contre le régime mussolinien1.

La Deuxième Guerre mondiale n’est pas finie. Le nord de l’Italie est encore occupé par l’armée nazie. Dans le sud, l’activité éditoriale se réorganise depuis le printemps 1...

Auteur

Université Paris-Sorbonne

© Presses universitaires de Strasbourg, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search