Version classiqueVersion mobile

Recherches croisées Aragon - Elsa Triolet, n°16

 | 
Erwan Caulet
, 
Corinne Grenouillet
, 
Patricia Richard-Principalli

Chapitre II

Réceptions d’Aragon dans les espaces littéraires hispanophones (1940-1960) : camaraderies et enjeux esthétiques

Margaux Valensi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour nombre de lecteurs français, Aragon est une des figures majeures du surréalisme, de la résistance poétique, voire du réalisme socialiste. Pour d’aucuns, il est le chantre du nationalisme poétique. Ces présupposés oublient – ou évincent ? – un aspect pourtant fondamental de l’œuvre aragonienne et de l’homme, à savoir son goût très profond pour les littératures étrangères, son insatiable curiosité artistique, ses nombreuses amitiés avec des poètes du monde entier et surtout l’énergie déployée pour assurer la promotion des cultures étrangères en France. Ces dernières années, dans la dynamique du colloque intitulé Aragon, Elsa Triolet et les cultures étrangères1, les travaux d’Hervé Bismuth2, de Pere Solà Solé3, parmi d’autres, et plus récemment les approches comparatistes de Stanislas Gauthier4 et de Florian Mahot Boudias5 ont nettement contribué à inscrire l’œuvre aragonienne dans un champ littéraire international. Dans la lignée des études engagées par H. Bismuth autour du Fou d...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search