Version classiqueVersion mobile

Bestiaire d’amour

 | 
José Manuel Corredoira Viñuela

Assoiffé d’éternité

Fernando Arrabal

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Corredoira Viñuela conçoit son œuvre comme un égarement de lucidité. Le bonheur dort avec un sourire de fauve, les yeux mi-clos.

Forme et fond, esprit et délire, en tous points semblables, s’unissent pour ne faire qu’un.

Il ajuste ses pulsions à l’ombre de sa fureur, afin de cheminer le long du sentier des temps à venir.

Les choses fugaces deviennent éternelles, et les bêtes aussi émouvantes que les siècles qui s’écoulent.

Que de fois il décrit les décors de sa vie, de son enfance, de ses orgasmes, dans l’espoir de les retrouver plus tard conformes à ses désirs dans sa mémoire.

Maîtrisant ses craintes, il laisse dans l’oubli les infortunes, l’inutilité et il écrit.

Les animaux, éveillant son esprit, l’emportent vers un monde de volupté et d’esthétique où tout semble placé sous la même étoile.

Assoiffé d’éternité, Corredoira Viñuela aspire à demeurer libidineusement en tête à tête avec son Bestiaire.

Devant son œuvre, son existence, parfois, est aussi belle que superflue.

Ses crépuscules sont...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search