Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Bestiaire d’amour

 | 
José Manuel Corredoira Viñuela

Avertissement aux lecteurs de Bestiaire d’amour

Isabelle Reck

Texte intégral

Préparez-vous à la lecture d’un texte écrit dans une langue étrange, la langue corrédoïrienne.

Ne le jugez pas à l’aune des très respectacles académies,
ni des très estimables grammaires.

Les dictionnaires, oui ! Ils vous seront utiles.
Mais pas un ! Tous ! Tous ceux qui ont fait l’histoire de la langue espagnole.

Et, si vous êtes polyglottes et latinistes, vous serez comme poissons dans l’eau pour accueillir ces trois petites pièces et rencontrer sa ménagerie :
six éléphants, un coq et un perroquet.
Imaginez la détresse du traducteur !

On lui demande des barbarismes, des hispanismes et des anglicismes.
On le pousse à la dysorthographie.
On exige qu’il maltraite la syntaxe,
qu’il pratique des langues étrangères,
qu’il use de l’imparfait dans les didascalies.
Et surtout qu’il émule Tardieu,
qu’il passe maître en l’art d’un mot pour un autre.

Nous demandons à nos lecteurs d’être indulgents avec notre traducteur qui a fait merveille pour répondre aux éclats de mots d’un auteur corrédoïrien en diable.

© Presses universitaires de Strasbourg, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Accès exclusif

open access

Offert par L’éditeur de ce site