Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Bestiaire d’amour

 | 
José Manuel Corredoira Viñuela

Entretien avec José Manuel Corredoira Viñuela

Entretien avec José Manuel Corredoira Viñuela (traduction française)

Pierre-Jean Lombard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Question. (Q.) — Quelle place occupe Bestiaire d’amour dans l’ensemble de ton œuvre ?

José Manuel Corredoira Viñuela. (C.) — Une place primordiale. C’est le premier livre que j’ai publié, Fernando Arrabal l’a parrainé, et, depuis lors, le feu a pris tout autour de moi, un embrasement de flammèches qui fusent (les mots) et de mirages (la lumière du monde).

Q. — Quels sont pour toi les traits qui définissent ton écriture dramatique ? N’est-ce pas la langue, ou plus exactement les langues, l’amour des mots et le goût pour toute sorte de jeux linguistiques diachroniques qui sont l’essence et le moteur de ton écriture dramaturgique ?

C. — Je dirais que oui. Je cultive un théâtre du verbe, baroquisant, dans le sillage des grands écrivains de notre langue. Au début de mon œuvre était le mot, le mot était avec moi et moi avec lui. Je soulignerais aussi le rôle de l’humour dans mes textes (satire et parodie). Jean Canavaggio a évoqué Diferencias sobre la muerte comme « un modèle de fantaisie ve...

Auteur

Enseignant d'espagnol à l'université de Strasbourg, notamment à l’ITIRI, traducteur de l’espagnol vers le français.

© Presses universitaires de Strasbourg, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540