Version classiqueVersion mobile

Éducations sentimentales en contextes orientaux

 | 
Marie Bizais-Lillig
, 
Sandra Schaal

Conclusion

Marie Bizais-Lillig et Sandra Schaal

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’ensemble des contributions à cet ouvrage montre bien que les sociétés étudiées, de même que les éducations sentimentales y étant dispensées ainsi que les rapports sociaux de sexe qui en découlent sont très hétérogènes, et que si le concept d’Orient a servi à représenter l’altérité, celle-ci s’avère avant tout composite sur les plans géographique, culturel et temporel – c’est une évidence –, mais aussi, le cas échéant, s’agissant des classes sociales étudiées. Les tentatives de comparaison à visée conclusive dans l’espoir d’en tirer des généralisations hâtives ou des vérités générales et universelles seraient par conséquent malaisées, sinon hasardeuses, d’autant que, le lecteur l’aura certainement noté, les modalités des éducations sentimentales présentées dans cet ouvrage diffèrent dans leur dimension générique (cours de morale, traités d’érotologie, poésie, œuvres théâtrales, presse), dans leur espace de mise en œuvre (sphère publique ou privée, à un individu ou à un groupe), dan...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search