Version classiqueVersion mobile

Éducations sentimentales en contextes orientaux

 | 
Marie Bizais-Lillig
, 
Sandra Schaal

Chapitre 5. Modèles du théâtre normé de l’intime

Théâtre égyptien de l’époque 1900 : le savoir-vivre galant dans le texte dramatique. Le cas de Teymour

Hanan Hashem

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans la préface de La Femme de Claude, Alexandre Dumas fils écrit en 1873 : « Les hommes et les femmes ne se réunissent au théâtre que pour entendre parler d’amour, et pour prendre part aux douleurs et aux joies qu’il cause. Tous les autres intérêts de l’humanité restent à la porte1.» En effet, c’est dans le texte dramatique, et en l’occurrence, sur scène, que le spectateur sonde le sentiment amoureux des protagonistes. Il témoigne des aventures et des mésaventures sentimentales qui leur arrivent. Une forme d’éducation sentimentale que l’on pourrait qualifier de moralisante dans certains cas se manifeste souvent au théâtre. Mohammad Teymour a consacré une trilogie dramatique à la question amoureuse. Deux pièces relevant du registre sérieux seront examinées ici. L’une s’intitule Al-‘Ufūrfī l-qafa (L’oiseau en cage), une comédie de mœurs, tandis que l’autre, un drame bourgeois, a pour titre Al-Hāwiya2 (Le précipice).

L’auteur a concentré ses efforts dramaturgiques autour des question...

Auteur

Université de Strasbourg

© Presses universitaires de Strasbourg, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search