Version classiqueVersion mobile

Éducations sentimentales en contextes orientaux

 | 
Marie Bizais-Lillig
, 
Sandra Schaal

Chapitre 4. Petits précis d’éducations sentimentales

Affrontement homme-femme dans les éducations sentimentales en Iran au xixe siècle

Nader Nasiri-Moghaddam

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’Iran au xixe siècle était gouverné par les Qâjârs (1796-1925), dynastie qui se composait de sept rois, dont quatre qui ont régné durant le xixe siècle : Fath-’Ali Shâh (1797-1834), Mohammad Shâh (1834-1848), Nâser al-Din Shâh (1848-1896) et Mozaffar al-Din Shâh (1896-1907). Parmi les quatre, Nâser al-Din Shâh marqua nettement le xixe siècle car il régna presque un demi-siècle.

Sur le plan politique, dans la première moitié du xixe siècle, l’Iran subit des défaites face à la Russie et se vit ainsi privée de villes dans le Caucase et l’Azerbaïdjan par deux traités signés en 1813 (Golestân) et 1828 (Torkamânchây). Dans la deuxième moitié du xixe siècle les régions à l’est de la mer Caspienne furent séparées de l’Iran, cette fois sans aucune guerre et plutôt par un accord irano-russe (Âkhâl-Khorasan). On peut dire que les frontières de l’Iran prirent leur forme actuelle au cours du xixe siècle1.

Sur le plan économique, le pétrole n’avait pas encore été découvert en Iran. Les Qâjârs en g...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search