Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Éducations sentimentales en contextes orientaux

 | 
Marie Bizais-Lillig
, 
Sandra Schaal

Chapitre 1. À la recherche de la représentation du genre dans des écrits-témoins

Chanter Tithon et Atalante. Amour, éducation et persuasion dans la poésie grecque archaïque

Sandra Boehringer et Antoine Chabod

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Quelle éducation sentimentale pour les jeunes filles et les jeunes hommes, en Grèce archaïque ? La réponse n’est pas aisée car les documents qui nous sont parvenus se présentent en majeure partie comme des textes dont nous avons perdu le contexte, des traces fragmentaires de performances qui furent chantées et/ou dansées en des lieux divers du monde grec des époques archaïque et classique, de Sparte, dans le Péloponnèse, à Lesbos, proche des côtes orientales de la Turquie et de Cyrène, en Lybie, à Syracuse, en Sicile. Du viiie au vie siècle avant notre ère, dans l’ensemble du monde grec, la poésie mélique (du grec μέλος, le chant1) est le médium qui, par sa pratique dans de nombreux contextes, construit et soude la communauté politique2. Les pratiques sociales les plus importantes se font en musique, de façon chorale ou monodique : c’était le cas, en particulier, de l’éducation. Dans le cadre des pratiques poétiques et musicales, les identités politiques et sociales se constituent e...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540