Version classiqueVersion mobile

Texte et contexte

 | 
Irini Tsamadou-Jacoberger
, 
Isavella Stamatiadou

Cosmologie en texte et en image : les manuscrits du Liber introductorius de Michel Scot (1235)

Oleg Voskoboynikov

Résumé

For many years the author has worked on the edition of one of the parts of this astrological collection, the first in the Latin West to provide a spherical view. It concerns an illustrated corpus of manuscripts which is both a puzzle and an attraction for researchers at least since Aby Warbourg and Charles Haskins’ generation. The author presents a brief history of the studies on the text and proposes as well several thoughts about editing problems (paleography, codicology, lexicography) which came up in his research.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Réception de Michel Scot1

Bien que l’ouvrage encyclopédique principal de Michel Scot, l’Introduction (Liber introductorius), soit resté inédit pour différentes raisons, on ne saurait dire qu’il s’agit d’un personnage méconnu de l’histoire des sciences et de la pensée médiévale. Sa gloire de magicien, qui veramente delle magiche frodi seppe il gioco2, d’astrologue officiel de l’empereur Frédéric II de Hohenstaufen (1220-1250) et de traducteur de textes scientifiques antiques et arabes a attiré sur sa personnalité l’intérêt des grands savants du xixe siècle après Ernest Renan qui lui a consacré beaucoup de place dans son histoire de l’averroïsme. Pour ce chercheur, Michel Scot était l’un des représentants typiques de la première « incrédulité » européenne, dont la cour souabe a dû être le foyer3. Renan n’a pas lu l’Introduction, mais de son livre influent est née toute une tradition historiographique qui exalte la culture de la cour frédéricienne, à la lumière d’une pré-Renaissance. Mê...

Auteur

Maître de conférences d’histoire médiévale à l’Université Lomonossov et au département d’histoire sociale de l’École des hautes études en économie. Chercheur invité à la Maison des sciences de l’Homme, au Warburg Insitute, à l’Institute for Advanced Study, professeur invité aux universités de Lausanne, Francfort-sur-le-Main, Palerme. Il est docteur en histoire médiévale. Il a écrit une trentaine d’articles sur différents aspects de la culture intellectuelle autour de Frédéric II, l’art et les sciences au Moyen Âge. La publication de la version française de sa thèse et l’édition du Liber particularis de Michel Scot est en cours de préparation.

© Presses universitaires de Strasbourg, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search