Version classiqueVersion mobile

Espions et pratique du renseignement

 | 
Benoît Léthenet

Troisième partie : Diffusion du renseignement

Chapitre 8

L’exploitation du renseignement

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le renseignement est utile dans la mesure où les pouvoirs l’intègrent dans la prise de décision. On reprendra les questionnements déjà avancés par Jean-Baptiste Duroselle et Pierre Renouvin dans leurs travaux sur l’élaboration des décisions1 et les relations internationales2. Les pouvoirs souhaitent être éclairés pour prendre la meilleure décision. De l’art de poser la bonne question dépend la qualité de la réponse. Celle-ci tient au regroupement des informations et à leur évaluation. C’est la phase d’exploitation, où l’on passe des données brutes – compte-rendu d’observation, rapports d’espions – et des apports extérieurs – courriers – à un renseignement élaboré. Jugé fiable, il est inscrit aux registres conservés dans l’archivium. Cette phase d’analyse décrypte les stratégies adverses et les enjeux globaux de la guerre civile, mais elle ne peut prédire l’avenir.

Le contexte guerrier est déterminant. Le renseignement élaboré peut être exploité à des fins opérationnelles. Il peut êtr...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search