Version classiqueVersion mobile

Cinémas profanes

 | 
Thomas Voltzenlogel

Préliminaires du volume

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Être esthétiquement « réaliste », c’est – au sens étroit – s’attacher, en dehors de tout point de vue métaphysique, à rendre compte des apparences de façon aussi vigoureuse que possible et c’est – en un sens plus large – rendre compte, avec une même vigueur de ce qu’est ma condition. »
Michel Leiris, Journal

« Le spectateur, pour l’auteur, n’est autre qu’un autre auteur. »
Pier Paolo Pasolini, L’Expérience hérétique

Jean-Marie Straub : Je pense que le cinéma commencera quand l’industrie disparaîtra. J’attends, mais il faut patienter encore une vingtaine d’années. […]
Pierre Clémenti : Mais les gens vont lire de moins en moins et, si cela se vérifie, ils verront de plus en plus de films. Parce qu’un film a plus à donner qu’un livre… Nous sommes encore sous l’empire des livres, nous sommes une génération du livre. Nous avons Marx, nous avons Lénine, mais projetez-vous dans cinquante ans. C’est normal. C’est l’évolution, l’évolution naturelle : les cinéastes iront plus loin que Lénine ou...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search