Version classiqueVersion mobile

Le pluralisme religieux dans les cimetières en Europe

 | 
Anne Fornerod

Cimetières et funérailles dans les traditions religieuses

Mourir en France : les tombes chinoises des cimetières parisiens comme source socio-historique

Caroline Gyss

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les travaux sur la diaspora chinoise en France sont relativement récents et les évaluations numériques de cette communauté diverse demeurent floues, situées dans une fourchette large : entre 500 000 et 700 000 personnes auxquelles s’ajouteraient un flux de clandestins estimé au minimum à 75 000 âmes, sans doute beaucoup plus, entre 50 et 65 % de cette population étant concentrés à Paris et sa grande couronne1.

Le nombre de clandestins est à l’évidence difficile à quantifier, mais d’autres facteurs interviennent qui expliquent la difficulté à mesurer la réalité de la présence chinoise en France. D’une part, une relative labilité des implantations : beaucoup, surtout les « wenzhous2 », vont et viennent entre la France et le sud du Zhejiang dont ils sont originaires, ou entre la France et d’autres pays européens (Italie) au gré de leurs entreprises commerciales soutenues localement par des attaches familiales. D’autre part, c’est son caractère de « communauté discrète », voire secrète q...

Auteur

Chargée de recherche CNRS, UMR 8582 GSRL.

© Presses universitaires de Strasbourg, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search