Version classiqueVersion mobile

Le pluralisme religieux dans les cimetières en Europe

 | 
Anne Fornerod

Cimetières et funérailles dans les traditions religieuses

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les institutions religieuses ont, pendant des siècles, joué un rôle central sinon exclusif dans l’organisation des cimetières et des funérailles, en conformité avec les doctrines dont elles assurent la transmission. À l’égal des édifices du culte – sinon davantage lorsque l’on songe à certaines périodes historiques pour les cultes juif et protestants – les cimetières ont façonné le paysage rural et urbain et donné aussi, d’une certaine façon, la mesure du pluralisme religieux. Au xxe siècle, les cimetières – publics ou confessionnels – reflètent l’arrivée sur le sol européen de nouvelles traditions religieuses au sens où leur présence se manifeste dans des proportions inédites.

Si les institutions religieuses ne sont plus aujourd’hui en situation de monopole dans l’appréhension voire la détermination du sort réservé aux défunts, elles continuent d’être présentes et actives, même avec de sensibles variations d’un État européen à un autre et dans un contexte de sécularisation. À partir...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search