Version classiqueVersion mobile

L’impuissance du cinéma

 | 
Suzanne Beth

Crédits iconographiques

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Page de couverture

Ozu Yasujirô, Ohayô (Bonjour/Good Morning) © 1959/2013 Shochiku.

Chapitre I – Logique médiatique de la destruction

Fig. 1 : Ozu Yasujirô, Otona no miro ehon – Umarete wa mita keredo (Gosses de Tokyo/I Was Born, But…) © 1932 Shochiku.

Fig. 2 : Ozu Yasujirô, Tôkyô no yado (Une auberge à Tokyo/An Inn in Tokyo) © 1935 Shochiku.

Fig. 3 : Ozu Yasujirô, Ochazuke no aji (Le goût du riz an thé vert/The Flavour of Green Tea Over Rice) © 1952 Shochiku.

Chapitre II – Unité familiale et médium cinématographique

Fig. 4, 5, 6, 7 : Ozu Yasujirô, Todake no kyôdai (Les frères et sœurs Toda/Brothers and Sisters of the Toda Family) © 1941 Shochiku.

Fig. 8, 9 : Ozu Yasujirô, Nagaya shinshiroku (Récit d’un propriétaire/Record of a Tenement Gentleman) © 1947 Shochiku.

Fig. 10, 11 : Ozu Yasujirô, Bakushû (Été précoce/Early Summer) © 1951/2016 Shochiku.

Chapitre III – Innovations techniques et primitivité du cinéma

Fig. 12 : Ozu Yasujirô, Higanbana (Fleurs d’équinoxe/Equinoxe Flower) © 1958/2013 Sho...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search