Version classiqueVersion mobile

Le pluralisme religieux dans les cimetières en Europe

 | 
Anne Fornerod

L’assise juridique du pluralisme religieux dans les cimetières

Pluralisme religieux et funérailles aux Pays-Bas

Tymen J. Van der Ploeg

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

I. Les relations État-religions comme cadre général

L’encadrement juridique des cimetières et des funérailles en général aux Pays-Bas se reflète dans le système néerlandais de relations entre l’État et les religions, dont les principaux traits méritent de ce fait une brève description.

Historiquement, des liens très étroits se sont noués entre l’État et l’Église réformée néerlandaise, jusqu’à la révolution batave et l’occupation française à la fin du xviiie siècle et au début du xixe siècle. Bien que n’impliquant pas une société uniformément calviniste, cette relation spécifique a juridiquement pris fin en 1848 lors de la séparation des Églises et de l’État et l’introduction de la liberté constitutionnelle de religion, qui impliquait un traitement égal de toutes les Églises1. Depuis la révision constitutionnelle de 1983, il n’existe plus de liens financiers entre l’État et les groupes religieux, même si ceux-ci étaient auparavant peu étroits. En outre, les mouvements de pensée non rel...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search