Version classiqueVersion mobile

La sculpture figurée du xiiie siècle en Bourgogne

 | 
Denise Borlée

Remerciements

Texte intégral

1Cet ouvrage est issu d’une thèse de doctorat soutenue à l’Université de Bourgogne sous la direction de Fabienne Joubert à qui je suis heureuse de réitérer ici mes plus sincères remerciements pour son suivi scrupuleux du travail, ses conseils et ses remarques pertinentes et sa permanente disponibilité tout au long des années qu’a duré la réalisation de l’étude. Je lui sais gré en outre de la confiance, de l’aide et du soutien qu’elle m’a toujours accordés et sans lesquels mes fonctions actuelles n’auraient sans doute pas été les mêmes. Enfin, je la remercie de sa patience mise à rude épreuve, tandis qu’à l’issue de la soutenance, elle souhaitait, en même temps que les autres membres du jury, la publication rapide du manuscrit ! Celle-ci, pour des raisons d’ordre à la fois personnel et technique, a tardé. Grâce à ses encouragements renouvelés au cours de ces dernières années et au soutien actif de mes collègues de l’Université de Strasbourg, en particulier Martial Guédron, Philippe Lorentz, Benoît Tock et Barbara Weisbeck vers qui va ma plus vive gratitude, ma thèse devient livre.

2Outre les nécessaires mises à jour, notamment bibliographiques, du précédent ouvrage, l’étude a été enrichie récemment d’une petite tête issue d’un relief perdu, découverte à l’occasion de fouilles archéologiques menées sur le site du monastère Saint-Vivant de Vergy et que m’a très aimablement signalée Alain Rauwel de l’Université de Bourgogne. Son intérêt n’est pas moindre puisque cette pièce montre que l’atelier dont elle est issue n’a peut-être pas encore révélé toute sa production.

3Ce nouveau matériel ne me fait bien sûr pas oublier celui recensé plusieurs années auparavant lors de mes longues pérégrinations à travers la Bourgogne au cours desquelles j’ai rencontré de nombreuses personnes qui, avec beaucoup de sollicitude et de générosité, m’ont offert leur collaboration. Je ne peux les nommer toutes, mais les remercie toutes sincèrement. Ces rencontres, même brèves, ont encore ajouté au plaisir de l’historienne de l’art au contact des œuvres.

4Je voudrais dire aussi ma profonde reconnaissance à mes parents pour leurs constants encouragements et leur précieux soutien moral et matériel. Je me souviens des conseils de mon père qui participa activement à de nombreuses campagnes photographiques et qui, par son expérience et son ingéniosité, permit d’obtenir, dans des conditions parfois difficiles, de très bons clichés.

5Enfin, je réserve mes plus chaleureux remerciements à Christophe Wissenberg qui m’a toujours accompagnée sur le terrain, éclairée de ses judicieuses remarques et a su me faire partager son haut intérêt pour la géographie historique. Auteur des cartes entièrement refaites en vue de la publication, il m’a apporté une aide sans faille tout au long de ce travail qui lui doit beaucoup et que je lui dédie, ainsi qu’à Clément aujourd’hui parmi nous.

© Presses universitaires de Strasbourg, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search