Version classiqueVersion mobile

Éloignement géographique et cohésion familiale (xve-xxe siècle)

 | 
Jean-François Chauvard
, 
Christine Lebeau

Les auteurs

Texte intégral

1Sylvie Aprile est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Tours. Ses recherches portent sur l’exil et les exilés, le droit d’asile et les Français à l’étranger. Parmi ses dernières publications : « Voices of exile » dans S. Freitag (éd.), Exiles from european revolutions, refugees in Mid-Victorian England, New-York/Oxford, Berghann Books, 2003.

2Beatrix Bastl est directrice de la Bibliothèque de l’Académie des Beaux-Arts (Akademie der Bildenden Künste) de Vienne. Elle est spécialiste de l’histoire des femmes et de la sensibilité à l’époque moderne. Parmi ses publications : Tugend, Liebe, Ehre : die adelige Frau in der frühen Neuzeit, Vienne/Cologne/Weimar, Bölhau, 2000.

3Bruno Cabanes est Assistant Professor à Yale University. Il travaille sur l’histoire culturelle de la Grande Guerre et l’histoire comparée des sorties de guerre. Dernier ouvrage paru : La victoire endeuillée. La sortie de guerre des soldats français, 1918-1920, Paris, Éditions du Seuil, 2004 (L’Univers historique).

4Jean-François Chauvard est directeur des études pour les époques moderne et contemporaine à l’École française de Rome. Ses travaux portent sur l’histoire des sociétés urbaines de l’Italie moderne, en particulier de Venise. Parmi ses dernières publications : La circulation des biens. Stratégies patrimoniales et marché immobilier (1600-1750), Rome, École française de Rome (BEFAR, 323), 2003.

5Cécile Dauphin est ingénieure de recherche au CNRS (Centre de recherches historiques, EHESS). Ses recherches portent, d’une part, sur les pratiques épistolaires, l’histoire socio-culturelle de la France au xixe siècle et, d’autre part, sur l’histoire des femmes (femmes seules, violence, séduction). Entre autres publications : Ces Bonnes Lettres. Une correspondance familiale au xixe siècle, avec Pierrette Lebrun-Pézerat et Danièle Poublan, Paris, Albin Michel, 1995 ; De la Violence et des Femmes, co-dirigé avec Arlette Farge, Paris, Albin Michel, 1997 ; Prête-moi ta plume... Les manuels épistolaires au xixe siècle, Paris, Kimé, 2000 ; Séduction et Sociétés, co-dirigé avec Arlette Farge, Paris, Éditions du Seuil, 2001.

6Giovanni Favero est ricercatore confermato en histoire économique à l’université Ca’ Foscari de Venise. Il travaille sur l’histoire de la statistique, des populations et de l’entreprise du xviiie au xxe siècles. Parmi ses publications : Le misure del Regno : Direzione di statistica e municipi nell’Italia liberale, Padoue, Il Poligrafo, 2001 ; Benetton : i colori delsuccesso, Milan, Egea, 2005.

7Vincent Fournier est professeur certifié d’histoire. Il travaille sur la Grande Guerre et sur la Franche-Comté. Il a publié une monographie sur le peintre Georges Bretegnier (1860-1892), catalogue d’exposition, Montbéliard, 2005.

8Jean-Noël Grandhomme est professeur agrégé en histoire contemporaine à l’université Marc Bloch de Strasbourg. Ses recherches portent sur la Guerre 1914-1918, l’Europe de l’Est, en particulier la Roumanie et le christianisme oriental. Parmi ses dernières publications : Jean Julien Weber. Sur les pentes du Golgotha. Un prêtre dans les tranchées, Strasbourg, 2001 ; La Première Guerre mondiale en France, Rennes, 2002 ; Charles de Rose, le pionnier de l’aviation de chasse, Strasbourg, 2003 ; La Deuxième Guerre mondiale en France, Rennes, 2004 ; Ultimes sentinelles. Paroles des derniers survivants de la Grande Guerre, Strasbourg, 2006.

9Jérôme Hayez est chargé de recherche au CNRS-IHMC. Ses recherches portent sur l’écriture épistolaire marchande et les correspondances pratiques, xive - xvie siècle, sur le réseau social de Francesco di Marco Datini marchand de Prato (1335ca.-1410) et sur les carrières et réseaux marchands toscans, xive - xve siècle. Parmi ses publications récentes : « Le rire du marchand. Francesco di Marco Datini, sa femme Margherita et les “gran maestri” florentins », La famille, les femmes et le quotidien (xive - xviiie siècle). Textes offerts à Christiane Klapisch-Zuber, éd. I. Chabot, J. FIayez, D. Lett, Paris, Publications de la Sorbonne, 2006, p. 407-458 ; « Un facteur siennois de Francesco di Marco Datini. Andrea di Bartolomeo di Ghino et sa correspondance (1383-1389) », Opera del vocabolario italiano, Bollettino, 10, 2005, p. 203-397 ; « L’Archivio Datini, de l’invention de 1870 à l’exploration d’un système d’écrits privés », Mélanges de l’Ecole française de Rome - Moyen Âge, 117, 2005, p. 121-191.

10Christine Lebeau est professeur d’histoire moderne à l’université de Paris I. Ses recherches portent sur le monde germanique, sur la monarchie des Habsbourg et sur la circulation des modèles administratifs en Europe au xviiie siècle. Parmi ses publications : L’espace du Saint Empire du Moyen Age à l’époque moderne, Strasbourg, PUS, 2004 ; Les élites régionales (xviie-xxe siècle). Construction de soi-même et service de l’autre, avec la collaboration de J.-M. Boehler et B. Vogler, Strasbourg, PUS, 2002.

11Danièle Poublan est ingénieure de recherche au CNRS (Centre de recherches historiques, EHESS). Elle travaille sur les pratiques épistolaires et l’histoire des femmes dans la France du xixe siècle. Parmi ses publications : Ces bonnes lettres. Une correspondance familiale au xixe siècle, avec Cécile Dauphin et Pierrette Lebrun-Pézerat, Paris, Albin Michel, 1995 ; La Lettre et le politique, direction avec P. Lebrun-Pézerat, Paris, Champion, 1996.

12Christophe Prochasson est directeur d’études à l’EHESS. Il est spécialiste d’histoire intellectuelle. Parmi ses dernières publications : Dictionnaire critique de la République, en collaboration avec V. Duclert, Paris, Flammarion, 2002 ; Vrai et faux dans la Grande Guerre, avec A. Rasmussen, Paris, La Découverte, 2004 ; Saint-Simon ou l’Anti-Marx, Paris, Perrin, 2004.

13Karine Rance est maître de conférences en histoire moderne à l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand. Ses recherches portent sur le monde germanique et l’émigration durant la Révolution et la période napoléonienne. Parmi ses publications : Émigration et mémoires, Paris, Belin, 2006.

14Radmila Slabáková est maître de conférences à l’université Palackého d’Olomouci (République tchèque). Ses travaux portent sur l’histoire de la noblesse moderne et contemporaine, sur l’émigration et de l’exil, sur la mémoire et l’histoire orale. Sa thèse intitulée Rodinné strategie lechty. Mensdorffové-Pouilly v 19. stoleti (Les stratégies familiales de la noblesse. Les Mensdorff-Pouilly au xixe siècle), paraîtra chez l’éditeur Argo à Prague en 2007.

© Presses universitaires de Strasbourg, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search