Version classiqueVersion mobile

Combler les blancs de la carte

 | 
Isabelle Laboulais

Remerciements

Jean-François Chauvard, Odile Goerg et Isabelle Laboulais

Texte intégral

1Les douze contributions rassemblées dans ce volume rendent compte d’une réflexion collective menée au cours de trois journées d’études. Elles ont été organisées en 2001 et 2002 par le groupe de recherche qui, au sein de l’Equipe d’Accueil 3400 de l’Université Marc Bloch (Strasbourg 2), s’interroge sur les pratiques et les représentations de l’espace. Les communications présentées par Nathalie Bouloux (Mode de perception et de représentation de l’inconnu dans les textes géographiques et les cartes aux XIIIe et XIVe siècles) et Kapil Raj (L’oubli de l'Inde dans l’histoire de la cartographie britannique XVIIIe-XIXe siècles – une amnésie idéologique ?) n’ont pas donné lieu à une contribution imprimée

2Nous tenons à dire ici toute notre gratitude à M. Bernard Falga, administrateur de la Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg, et à M. Franck Storne, bibliothécaire chargé du fonds des cartes et plans de cet établissement, pour leur accueil et leur aide dans la préparation des locaux où se sont déroulés deux de nos journées d’études.

3Nous devons aussi rappeler que, sans le financement voté, d’une part, par le Conseil Scientifique de l’Université Marc Bloch, d’autre part, par le Conseil de l’UFR des Sciences historiques, ces trois journées d’études n’auraient pu être organisées.

© Presses universitaires de Strasbourg, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search