Version classiqueVersion mobile

Les saints sépulcres monumentaux

 | 
Sylvie Aballéa

Remerciements

Texte intégral

1Je tiens à remercier ici tous ceux qui m’ont aidée à réaliser cette étude. Ma reconnaissance s’adresse d’abord à Gerhard Schmidt, professeur honoraire à l’Université de Vienne, qui m’a guidée avec une bienveillance constante. Premier directeur de cette thèse, il m’a toujours vivement et chaleureusement encouragée dans mes recherches et nos longs entretiens restent pour moi des moments privilégiés.

2Roland Recht, professeur au Collège de France, a bien voulu accueillir avec faveur cette thèse en cours de rédaction. Je lui dois une vive gratitude pour la générosité avec laquelle il a pris le soin de corriger ce travail et de l’enrichir de ses remarques.

3Mes remerciements vont également à Yves Christe et Jean Wirth, professeurs à l’Université de Genève, et à Peter Kurmann, professeur à l’Université de Fribourg, qui m’ont fait bénéficier de leurs précieux conseils et ont accepté d’examiner et de juger ces pages.

4Plusieurs professeurs et chercheurs m’ont aimablement accueillie et gratifiée de leurs observations. Que soient ici remerciés Hansjörg Auf der Mauer, Victor Beyer, Albert Châtelet, Georgette Epiney, Monique Fuchs, Hermann Kissling, Ingeborg Krummer-Schroth, Roger Lehni, Heribert Meurer, Wilhelm Schlink et Robert Will.

5De nombreuses institutions m’ont apporté leur aide et je voudrais remercier particulièrement les services de la Ville de Strasbourg (Archives Municipales, Service d’architecture de l’Œuvre Notre-Dame, Direction des musées), les Archives de la région d’Alsace et du département du Bas-Rhin, les services de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (Monuments historiques, Inventaire des Monuments et des Richesses artistiques de la France), les Denkmalpflege de Bâle, de Fribourg, de Fribourg-en-Brisgau, de Mayence, de Stuttgart, les fabriques de la cathédrale de Strasbourg et de Fribourg-en-Brisgau, les archives municipales et diocésaines des villes citées dans le texte, les bibliothèques de l’Institut d’histoire de l’art de Vienne et de Mayence, la direction du Collège de Saint-Étienne et celle du Grand séminaire de Strasbourg, ainsi que tous les curés et pasteurs qui m’ont donné accès à leurs églises.

6Que soient également remerciés ici les conservateurs et restaurateurs de musées – ceux de Strasbourg et de Mulhouse, ceux de Bâle, de Colmar, de Fribourg, de Fribourg-en-Brisgau, de Mayence, de Francfort, de Karlsruhe, de Rottweil, de Spire, de Schwäbisch Gmünd, de Stuttgart et de Trèves.

7Je pense aussi avec affection aux connaissances, ou connaissances de connaissances, qui m’ont généreusement hébergée lors de mes fréquents et longs déplacements et dont certaines sont devenues des amis fidèles. Mes vifs remerciements vont encore à Michel Jordan, auquel je dois le soin d’avoir exécuté les dessins.

8Ma reconnaissance s’adresse en particulier à mon père qui a bien voulu relire ce texte, avec une grande attention. Que tous, de même que les parents et amis qui m’ont accompagnée pendant ce cheminement trouvent ici l’expression de ma profonde gratitude.

9Enfin, ce travail n’aurait pu être achevé sans le soutien si patient et délicat de celui à qui il est dédié.

10Avertissement au lecteur :

11Les illustrations sont regroupées en hors-texte.

12Lorsque le texte s’y réfère, leur référence est indiquée en gras, entre parenthèses.

13Abréviations :

AdBR

Archives départementales du Bas-Rhin

Amun

Archives municipales

BNUS

Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg

EAF

Erzbischöfliche Archiv Freiburg-im-Breisgau

OND

Œuvre Notre-Dame à Strasbourg

© Presses universitaires de Strasbourg, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search