Version classiqueVersion mobile

Zinaïda Guippius

 | 
Olga Blinova

V. Publications d'archives

Un échange poétique entre Z. N. Guippius et P. S. Soloviova

Olga Blinova

Texte intégral

1Ce que l’on appelle ici « échange poétique entre Z. N. Guippius et P. S. Soloviova » est une suite de trois poèmes inédits : l’un intitulé Réponse au Bélier [Ответ Овну] de la plume de Zinaïda Guippius, et deux, Automne printanier [Весенняя осень] et Réponse au Sagittaire [Ответ Стрельцу], de Polikséna Soloviova. Ayant une coloration homosexuelle, ils rentrent dans la droite ligne du présent recueil. Regroupés, ces poèmes forment un ensemble cohérent, aussi bien sur les plans symbolique et thématique que sur celui de l’agencement du matériau sonore : leur mètre est le trochée de quatre pieds ; leurs strophes de quatre vers sont ordonnées à l’aide de rimes croisées, alternant les rimes féminines (dans les vers impairs) et les rimes masculines (dans les vers pairs).

2Ces trois textes non datés sont issus de l’album de P. S. Soloviova, conservé au Département des manuscrits de l’Institut de la littérature russe (Russie – Saint-Pétersbourg) : OR IRLI, dossier 13.879, f° 14-14v pour Automne printanier [Весенняя осень], f° 15 pour Réponse au Bélier [Ответ Овну], signé « Z. Guippius » [« З. Гиппиус »], et f° 15v pour Réponse au Sagittaire [Ответ Стрельцу].

3Les textes se succèdent dans l’album, qui se présente sous la forme d’un livre de dimension 17 cm x 12 cm avec 80 feuilles dont 12 sont vierges. Sur la couverture en cuir beige clair figure de biais l’inscription « Allegro » en lettres argentées. L’album contient quelques coupures de presse avec les poésies de sa propriétaire, et surtout les autographes de ses poèmes, excepté le texte Réponse au Bélier [Ответ Овну], composé par Z. N. Guippius et recopié par P. S. Soloviova. Compte tenu des dates, les poèmes qui y sont consignés couvrent la période allant de 1905 à 1915 au moins.

4Aucun des trois textes publiés ne comporte de biffure. Dans la présente publication, l’orthographe est rendue conforme aux normes grammaticales actuelles, la ponctuation d’auteur est en revanche maintenue. Nos interventions sont signalées par des crochets droits.

5Les textes originaux en langue russe sont suivis, pour le public francophone, de traductions effectuées par nos soins.

  • 1 Pour les trois poèmes, les titres sont soulignés par P. S. Soloviova.

Весенняя осень1

Automne printanier

Первой вьюги вздохи веют,
В нежной дымке серебря
То, что в августе алеет,
Юным снегом ноября.

Les soupirs de la prime tempête soufflent,
Et, dans une douce brume, argentent
Ce qui rougeoie au mois d’août,
Par la jeune neige de novembre.

В первый миг зимы зачатый,
Поздним солнцем обожжён,
Любит свет и ароматы
Тот, кто в августе рождён.

Conçu au premier instant d’hiver,
Brûlé par le soleil tardif,
Celui qui est né au mois d’août
Aime arômes et lumière.

Оттого улыбкой нежной
На весну похожа ты,
Что вплела в порыв свой снежный
Яркой осени листы.

Par ton doux sourire
Tu ressembles au printemps,
Car tu as tressé dans ton élan neigeux
Les feuilles d’un automne éclatant.

Оттого я не нарушу
Цепь, сплетённую мечтой,
Что мне в мартовскую душу
Смотрит август Золотой.

Je ne romprai pas
La chaîne, tressée par le rêve,
Car dans mon âme de mars
Regarde l’août Doré.

[П. С. Соловьёва]

[P. S. Soloviova]

 

  • 2 . Ce mot a été écrit par Soloviova avec une initiale en minuscule.

Ответ Овну

Réponse au Bélier

Мглой ноябрьской неба просинь
Самовольно не туши.
Деву-август, Деву-осень
Ранним снегом не души.

Par la brume de novembre n’éteins pas
De ton propre chef l’éclaircie du ciel.
Par la neige précoce n’étouffe pas
La Vierge-août, la Vierge-automne.

Дева тёплые бериллы
Носит в золоте венца.
Камень алости и силы
Врезан в белый лук [C2] трельца.

La Vierge porte de chauds béryls
Dans l’or de sa couronne.
La pierre de feu et de force
Est sertie dans l’arc du [S] agittaire.

Гиацинтовое око…
Тихость девичьих камней…
Не сближай их раньше срока –
Двух мерцаний, двух огней.

L’œil de jacinthe…
La douceur des pierres virginales…
Ne rapproche pas avant l’heure –
Deux scintillements, deux feux.

Будет смена, перемена,
И победа, и конец.
Деве даст, склонив колена,
Камень алый – сам Стрелец.

Il y aura un changement, un revirement,
Et une victoire, et une fin.
À genoux, le Sagittaire lui-même
Donnera à la Vierge la pierre écarlate.

З. Гиппиус

Z. Guippius

 

Ответ Стрельцу

Réponse au Sagittaire

Я печален, я бессловен,
Но я в детстве агнцем был
И навеки, бедный Овен,
В сердце Слово сохранил.

Je suis triste, je suis muet,
Mais enfant, j’étais agneau
Et à jamais, pauvre Bélier,
J’ai gardé au cœur le Verbe.

Если ветер марта веет,
Плачет зимний снег вокруг,
И Стрелец поднять не смеет
С гиацинтом белый лук.

Si le vent de mars souffle,
La neige d’hiver pleure tout autour,
Et le Sagittaire n’ose lever
Son arc blanc serti d’une jacinthe.

Я мой путь земных исканий
Светом Слова озарил
И люблю весенне-ранний
Деву, август и берилл.

Mon chemin de quêtes terrestres
J’ai éclairé par la Lumière du Verbe.
Et j’aime, printanier et précoce,
Vierge, août et béryl.

[П. С. Соловьёва]

[P. S. Soloviova]

Notes

1 Pour les trois poèmes, les titres sont soulignés par P. S. Soloviova.

2 . Ce mot a été écrit par Soloviova avec une initiale en minuscule.

© Presses universitaires de Strasbourg, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search