Version classiqueVersion mobile

Zinaïda Guippius

 | 
Olga Blinova

Deux nouvelles françaises de Zinaïda Guippius

Deux nouvelles françaises de Zinaïda Guippius

Olga Blinova

Texte intégral

1Le but principal de cette publication est de mettre en circulation la version originale, inédite, des nouvelles Les trois dames de cœur et Erreur, composées par Zinaïda Nikolaïevna Guippius en langue française. Ces deux textes abordent directement les thèmes au centre du présent recueil. Leur traduction en russe, effectuée par Flora Pérovskaïa, a été publiée dans Le Nouveau Panorama littéraire [Новое литературное обозрение, no 8, 1994, p. 5-19] par Margarita Pavlova, qui l’a accompagnée d’une postface (ibid., p. 19-24). Le présent volume propose une variante revue, augmentée et traduite en français de cette postface.

2Les autographes des deux textes de Guippius sont conservés au Département des manuscrits de la Bibliothèque nationale de Russie (Saint-Pétersbourg) : OR RNB, fonds 481 (archive de D. S. Mérejkovski et Z. N. Guippius-Mérejkovskaïa, ainsi que de D. V. Filossofov), dossier 261 et 27.

3La nouvelle Les trois dames de cœur (dossier 261) est écrite de la main de l’auteur sur 17 feuilles (22 cm x 18 cm) à raies horizontales, sûrement arrachées d’un cahier après la rédaction car certains mots se trouvant sur la déchirure sont incomplets. Le texte est écrit à l’encre noire et porte les marques d’une correction plus tardive, effectuée au crayon à papier. Sur la première page, le manuscrit porte la date 1896 notée de biais en haut de la page dans le coin droit.

4La nouvelle Erreur (dossier 27), non datée, est également rédigée de la main de Guippius à l’encre noire sur 3 feuilles doubles (25,5 cm x 21,6 cm) à raies horizontales.

5Afin de présenter ces textes au public francophone, j’ai choisi de reproduire le plus fidèlement possible le graphisme de Zinaïda Guippius. Pour ce faire, je me suis inspirée des codes et des normes de la critique génétique en adoptant une transcription linéarisée. Les conventions appliquées sont les suivantes :

biffure

soulignement

<ajout entre les lignes>

<ajout entre les lignes biffé>

* mot dont la lecture est incertaine.

6Les crochets droits sont utilisés pour signaler les fragments non déchiffrés, ainsi que pour insérer mes propres interventions, réduites au demeurant au strict minimum. Dans la mesure du possible, l’orthographe, la ponctuation et la syntaxe de l’auteur sont respectées, y compris dans les cas où elles s’écartent des normes de la langue française. Il faut toutefois préciser que la ponctuation n’est pas toujours lisible, notamment les points et les virgules ; en outre, des altérations du papier ont pu être prises pour des signes de ponctuation.

Ill. 10 : Autographe de la dernière page du récit Erreur, OR RNB, fonds 481, dossier 27, f° 6.

Table des illustrations

Légende Ill. 10 : Autographe de la dernière page du récit Erreur, OR RNB, fonds 481, dossier 27, f° 6.
URL http://books.openedition.org/pus/docannexe/image/11487/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 275k

© Presses universitaires de Strasbourg, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search