Version classiqueVersion mobile

Zinaïda Guippius

 | 
Olga Blinova

Remerciements

Texte intégral

1J’adresse mes plus chaleureux remerciements à Monsieur Rodolphe Baudin, directeur du Département d’études slaves de l’Université de Strasbourg, pour ses conseils avisés et son aide aussi constante que précieuse sans laquelle ce volume n’aurait pas vu le jour. Je remercie également Madame Évelyne Enderlein (Université de Strasbourg) pour sa participation à l’organisation du colloque international consacré à Zinaïda Guippius tenu en décembre 2012 à l’Université de Strasbourg et dont les communications sont à l’origine de ce recueil.

2J’assure de ma plus vive gratitude Madame Margarita Pavlova, directrice de recherches au Département des manuscrits de l’Institut de la littérature russe (OR IRLI), qui m’a régulièrement accueillie pendant tout le temps où se préparait ce volume, en m’ouvrant les portes des archives de la ville de Saint-Pétersbourg, et qui a mis à ma disposition ses exemplaires des autographes des nouvelles Les trois dames de cœur et Erreur, composées par Zinaïda Guippius en français. Mes remerciements vont encore à l’ensemble du personnel de la Bibliothèque nationale de Russie (RNB, Saint-Pétersbourg) pour m’avoir donné accès aux autographes de Zinaïda Guippius et à ceux de ses contemporains conservés dans leur établissement, et pour m’avoir fourni des renseignements historiques et bibliographiques sur l’auteur et son époque.

3Que trouve également l’expression de ma profonde reconnaissance Madame Laurence Denis pour sa relecture attentive du manuscrit et ses conseils judicieux en langue française. Je remercie infiniment mon ami Frédéric Imbert qui n’a pas épargné ses efforts et sa patience pour m’aider tout au long de ce travail passionnant.

4Je tiens à remercier pour sa contribution financière l’équipe d’accueil « Groupe d’études orientales, slaves et néo-helléniques » (GEO) de l’Université de Strasbourg et plus particulièrement sa directrice, Madame le professeur Irini Tsamadou-Jacoberger, pour ses encouragements et son soutien enthousiaste.

5Que soient enfin remerciés le Consulat général de la Fédération de Russie (Strasbourg) et son consul général Monsieur Aleksandr Bourdine pour leur hospitalité, ainsi que l’équipe des Presses universitaires de Strasbourg qui a accepté de publier ce volume.

© Presses universitaires de Strasbourg, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search