Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Vexin normand ou Vexin parisien ?

 | 
Jean-Pierre Fruit

Première partie. La signification des paysages

Cahier d’illustrations

Texte intégral

Pl. 1 — La clairière de Lyons-la-Forêt en automne.

Pl. 2 — Fleury-sur-Andelle.

Pl. 3 — Cité ouvrière à Perriers-sur-Andelle.

Pl. 4 — Paysage typique du Vexin Central ; platitude presque absolue, ampleur des horizons. On aperçoit le hameau de la Neuville, situé entre Farceaux et Hacqueville. Vaste parcelle de lin.

Pl. 5 — Etrépagny. La place de la Mairie. Habitat en briques du siècle dernier. Forte densité commerciale.

Pl. 7 — Le Mesnil-Milon (commune de Gasny). Village typique du Vexin bossu ; maisons de pierres jointives, couvertes de tuiles et disposées parallèlement aux rues.

Pl. 6 — Vue aérienne du Vexin bossu.

1A l’ouest de la vallée de l’Epte qui serpente dans des prairies humides, les croupes du Vexin bossu s’individualisent par un morcellement notable du parcellaire, l’importance relative des cultures et un boisement diffus.

2L’habitat est groupé en villages et hameaux de relativement faible extension spatiale. Au bord de l’Epte s’individualisent Guerny au nord, Château-sur-Epte au sud, et l’ensemble double de Bordeaux-St-Clair et St-Clair-sur Epte, le long de la route nationale. A l’ouest apparaissent Authevernes et Requiecourt, hameau de la commune de Cahaignes.

3Aucun village n’est typiquement un village rue. Château-sur-Epte est l’exemple parfait d’un village-tas de forme presque circulaire. Authevernes, Requiécourt tendent à s’allonger, mais un noyau central s’y individualise. Partout les maisons sont contigües. Les grosses fermes ont des cours fermées. Les clos de pommiers sont inexistants et les champs commencent à l’orée des dernières maisons. Les herbages ne prennent une extension écrasante que sur le fond humide de la vallée de l’Epte, où ils alternent avec des peupleraies.

4(Cliché I G N. Gisors. 21.12.028.1961)

Pl. 8 — Entrée de ferme à cour fermée installée dans les ruines de la forteresse médiévale à Château-sur-Epte.

PI. 10 — Mesnil-Verclives : corps de ferme caractéristique du Vexin central : ni la cour complètement fermée du Vexin bossu ou de l’Ile-de-France, ni la cour ouverte du pays de Lyons ou du Caux.

Pl. 9 — Vue aérienne du Vexin central.

5Paysage typique du Vexin central à l’ouest d’Etrépagny. Au nord-ouest, on voit Saussay-la-Campagne, village de forme linéaire, au sud-ouest, Farceaux et ses deux hameaux, La Londe et La Neuville, de formes plus ramassées. A l’extrême sud commence Hacqueville.

6On remarque l’opposition caractéristique entre l’open-field « mosaïque » à larges parcelles trapues et les herbages piquetés de pommiers, autour du Thil en particulier. L’habitat du Thil est encore assez tassé, mais celui de Saussay et surtout de Farceaux et de ses écarts se desserre considérablement. Le parcellaire est plus massif autour du Thil, en raison d’une plus grande concentration des structures d’exploitation.

7(Cliché I G N. Gisors. 21.12.073.1961)

Pl. 11 — Vue aérienne du pays de Lyons.

8Clairière du Tronquay, typique du pays de Lyons. La dispersion de l’habitat est ordonnée le long des routes. Le noyau villageois, de forme plus ou moins étoilée, est au Tronquay (sud-est). A partir de là, de véritables hameaux « chenilles » se développent le long des routes à l’ouest (Le Grand Fray) et au nord (Les Landez). Un autre hameau linéaire, aux maisons très espacées, apparaît au nord-ouest (Le Fresnay). A l’ouest, près de la lisière de la forêt, on remarque une grosse exploitation à cour ouverte herbeuse et plantée de pommiers, entourée d’une haie d’arbres : pratiquement, la cour-masure cauchoise. Les herbages plantés de pommiers prennent une extension considérable autour de l’habitat et même en dehors. Les herbages sont très étendus. Le parcellaire est morcelé, sauf autour de la grosse ferme.

9(Cliché I G N. Gournay. 21.11.050.1961)

Pl. 12 — La Goupillière, hameau de Puchay : exemple d’une ferme à cour ouverte typique du plateau de Morgny et du pays de Lyons.

Pl. 13 — Embouche de bovins pour la viande dans une grosse exploitation de Boisemont. (Vexin central).

Table des illustrations

Légende Pl. 1 — La clairière de Lyons-la-Forêt en automne.
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/8850/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 257k
Légende Pl. 2 — Fleury-sur-Andelle.
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/8850/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 214k
Légende Pl. 3 — Cité ouvrière à Perriers-sur-Andelle.
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/8850/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 268k
Légende Pl. 4 — Paysage typique du Vexin Central ; platitude presque absolue, ampleur des horizons. On aperçoit le hameau de la Neuville, situé entre Farceaux et Hacqueville. Vaste parcelle de lin.
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/8850/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 215k
Légende Pl. 5 — Etrépagny. La place de la Mairie. Habitat en briques du siècle dernier. Forte densité commerciale.
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/8850/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 273k
Légende Pl. 7 — Le Mesnil-Milon (commune de Gasny). Village typique du Vexin bossu ; maisons de pierres jointives, couvertes de tuiles et disposées parallèlement aux rues.
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/8850/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 226k
Légende Pl. 6 — Vue aérienne du Vexin bossu.
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/8850/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 719k
Légende Pl. 8 — Entrée de ferme à cour fermée installée dans les ruines de la forteresse médiévale à Château-sur-Epte.
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/8850/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 186k
Légende PI. 10 — Mesnil-Verclives : corps de ferme caractéristique du Vexin central : ni la cour complètement fermée du Vexin bossu ou de l’Ile-de-France, ni la cour ouverte du pays de Lyons ou du Caux.
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/8850/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 194k
Légende Pl. 9 — Vue aérienne du Vexin central.
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/8850/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 632k
Légende Pl. 11 — Vue aérienne du pays de Lyons.
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/8850/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 794k
Légende Pl. 12 — La Goupillière, hameau de Puchay : exemple d’une ferme à cour ouverte typique du plateau de Morgny et du pays de Lyons.
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/8850/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 202k
Légende Pl. 13 — Embouche de bovins pour la viande dans une grosse exploitation de Boisemont. (Vexin central).
URL http://books.openedition.org/purh/docannexe/image/8850/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 269k

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 1974

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540