Version classiqueVersion mobile

La Normandie et le Québec vus du presbytère

 | 
Vital Bellemare
, 
Charles Bellemare

Correspondance de Charles et Vital Bellemare

Sainte-Geneviève-de-Batiscan, 14 janvier 1895

Texte intégral

1[...] Les grands ennuis sont passés, la visite de paroisse faite. Celle-ci m’a aidé beaucoup à comprendre ma nouvelle position, à me faire connaître de mes nouvelles ouailles ; elle a commencé des relations qui doivent exister constamment entre curé et paroissiens ; elle a produit chez moi certainement, chez eux, je l’espère, une très bonne impression. Partout j’ai trouvé les maisons propres, bien propres, les familles endimanchées et recevant leur nouveau pasteur avec toutes les démonstrations de respect et de bienveillance qui font tant de plaisir à l’âme qui les reçoit. Aussi, la visite étant terminée j’ai remercié du haut de la chaire mes nouveaux paroissiens et je les ai félicités du bon esprit qui les animait. Je me sens plus chez moi depuis cette visite et quand arriva le jour de l’an, je sentais en faisant part à la paroisse de mes voeux pour la nouvelle année que j’étais leur curé, malgré que je ne fus encore à l’aise comme je l’étais à Shawenegan [...]

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 1987

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search