Version classiqueVersion mobile

La Normandie et le Québec vus du presbytère

 | 
Vital Bellemare
, 
Charles Bellemare

Correspondance de Charles et Vital Bellemare

Chambray, ce 29 juin 1893

Texte intégral

1[...] J’ai écrit à la Compagnie des Transatlantiques, ils ont répondu à mes questions ; je leur en poserai encore quelques-unes en m’inscrivant pour le voyage. J’ai aussi écrit à des agences de prétendus voyages économiques : j’y ai gagné quelques prospectus donnant quelques détails sur les pays à traverser [...] Ils m’ont aussi envoyé une espèce de carte sur le « Canadien Pacifique » et le « Pennsylvania Railroad » ; trajet jusqu’à Chicago, aux Lacs, au Niagara, aux Trois-Rivières et la suite. J’ai là sous les yeux, pour débuter, un plan de New York : j’ai tout de suite trouvé la rue « East 76 St » où est située l’église Saint-Jean-Baptiste ; je sais que c’est au Pier 42 que les transatlantiques s’arrêtent dans New York [...]

  • 1 Le terme de Pékin (ou encore Péquin) est utilisé par les militaires pour désigner un civil. L’habi (...)

2Donc, en voyage dès le 28 (juillet) pour Le Havre. Au revoir à Chambray. Mon vieux papa, c’est probable, viendra avec M. de la Balle, avec peut-être notre brave boulanger, chef de musique, avec d’autres peut-être encore me faire le coup du mouchoir [...] le samedi matin sur la jetée à 8 h. Le samedi suivant, ou plutôt le dimanche, on arrive à New York [...] J’aurais quelque désir d’aller à Montréal, mais en voyant Boston en passant : d’où à Montréal le jeudi ou le vendredi : je vous en aviserai en temps utile ; mais que cela ne vous gêne en rien pour venir me recevoir à Montréal où je pourrai, je crois, reprendre l’habit ecclésiastique ! [...] Je vous parle d’habits civils ; pas plus tard que la semaine prochaine j’irai à Evreux avec maman ou ma soeur [...] parce qu’il y a un grand magasin très bien fourni en habillements : mes ménagères s’y connaissent et moi tout seul je me ferais voler. Puis j’endosserai ici ces habits de Pékin1 et, si on a le temps pour cela, M. de la Balle me tirera en photographie dans ce déguisement ; et pour que vous puissiez plus vite me reconnaître à Montréal [...] je vous expédierai cette nouvelle binette en question [...]

  • 2 Mgr Hautin, né à Paris en 1831, a été ordonné prêtre en 1854 ; après divers postes à Paris, il est (...)

3Mais avec tout cela je n’ai pas encore avisé Mgr Hautin2, notre évêque encore, bientôt l’archevêque de Chambéry (vous avez vu cela !) de mon projet. Comme j’ai prévu à ce qu’il y avait à faire, il ne pourra pas y avoir d’obstacles de ce côté ; je vais lui écrire tout à l’heure, lui dire qui me remplacera le dimanche, qui en semaine [...]

Notes

1 Le terme de Pékin (ou encore Péquin) est utilisé par les militaires pour désigner un civil. L’habitude s’est répandue sous l’Empire.

2 Mgr Hautin, né à Paris en 1831, a été ordonné prêtre en 1854 ; après divers postes à Paris, il est nommé vicaire général d’Orléans avant d’être promu évêque d’Evreux en 1890. Il n’y restera que trois ans, devenant archevêque de Chambéry en 1893. Chanoine Bonnenfant, Histoire générale du diocèse d’Evreux, op. cit., T. II, p. 217.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 1987

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search