Version classiqueVersion mobile

La Normandie et le Québec vus du presbytère

 | 
Vital Bellemare
, 
Charles Bellemare

Correspondance de Charles et Vital Bellemare

Chambray, ce 1er décembre 1890

Texte intégral

  • 1 La tuberculose ou phtisie était communément appelée « maladie de poitrine ». Sur cette maladie, pr (...)
  • 2 Alphonse Pontet, décédé le 6 août 1890 dans sa vingt-troisième année, était fils d’un instituteur (...)
  • 3 Robert Koch (1843-1910) est le médecin et bactériologiste allemand qui a découvert en 1882 le baci (...)
  • 4 Le nom de ce journal satirique d’extrême-gauche est souvent repris dans le langage populaire pour (...)

1[…] Dans Fontaine encore, j’ai enterré un autre jeune homme du même âge et poitrinaire1 également, que je voyais moins fréquemment que mon cher Pontet, Alphonse2, mais souvent tout de même ! [...] Mais pourquoi ce fameux docteur Koch3 n’avait-il pas plus tôt inventé cette fameuse lymphe contre la tuberculose ? La science viendra-t-elle à bout de cette terrible maladie à laquelle on connaissait un adoucissement, mais jamais de guérison complète ? [...] J’ai lu avec plaisir, dans votre lettre surtout, dans vos journaux ensuite, toutes ces ovations faites au comte de Paris, toutes ces magnifiques réceptions par ces vieux Français de la Nouvelle-France. Mais pourquoi donc faisant savoir à l’Albion que vous êtes de taille maintenant à vous gouverner vous-mêmes, pourquoi ne prenez-vous pour roi du Canada, celui dont ne veulent pas en France tous ces types qui tiennent l’Assiette au beurre4 ? [...]

Notes

1 La tuberculose ou phtisie était communément appelée « maladie de poitrine ». Sur cette maladie, presque toujours fatale, on peut consulter le livre de Pierre Guillaume, Du désespoir au salut : les tuberculeux aux XIXe et XXe siècles, Aubier 1986, 380 p.

2 Alphonse Pontet, décédé le 6 août 1890 dans sa vingt-troisième année, était fils d’un instituteur disparu à quarante-huit ans en 1881 et neveu de l’abbé Pontet, desservant de la paroisse de Saint-Just, près de Vernon.

3 Robert Koch (1843-1910) est le médecin et bactériologiste allemand qui a découvert en 1882 le bacille de la tuberculose (dit bacille de Koch) puis, en 1900, la tuberculine.

4 Le nom de ce journal satirique d’extrême-gauche est souvent repris dans le langage populaire pour désigner ceux qui tirent avantages de leur situation et tout particulièrement les hommes politiques.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 1987

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search