Version classiqueVersion mobile

Suivi des impacts de l’extraction de granulats marins

 | 
Robert Lafite
, 
Michel Desprez

Conclusion

Texte intégral

1Le GIS SIEGMA a permis de :

  • compléter les connaissances internationales sur l’impact des dragages et sur la recolonisation :
    • compréhension détaillée de la dynamique du panache turbide généré à l’arrière de la drague ;
    • confirmation des impacts physiques (morphologie des sillons, évolution sédimentaire des fonds) et des rythmes de restauration du milieu à différents pas de temps (de l’année à la décennie).
  • acquérir des résultats originaux sur :
    • le suivi de la turbidité pour des modalités d’extraction et des conditions hydrodynamiques différentes ;
    • l’affinement de la relation entre l’intensité d’extraction et les différents degrés d’impacts biologiques et morpho-sédimentaires ;
    • la typologie morphosédimentaire des fonds en relation avec l’activité d’extraction (extraction plus ou moins intense, plus ou moins récente, influencée ou non par la surverse) ;
    • la quantification de l’impact sur le benthos et du rythme de recolonisation après une seule année d’extraction (test jachère en Baie de Seine) ;
    • les espèces de poissons fréquentant les secteurs d’extraction avant, pendant et après la période d’exploitation : à Dieppe comme en Baie de Seine ont été observées l’absence ou la raréfaction de nombreuses espèces (grondins, tacaud, limande), mais aussi l’attirance de la sole, de la morue et de la dorade grise dans les secteurs en extraction et celle des grondins dans celui en recolonisation avancée ;
    • le rôle trophique des communautés benthiques pour les poissons s’alimentant sur le fond : il existe très peu d’informations sur les conséquences de la réduction de nourriture benthique pour la chaîne alimentaire et notamment les poissons, à l’exception des études réalisées dans le cadre du programme SIEGMA. Les niveaux d’impact sur la fréquentation halieutique observés à Dieppe (- 50 %) sont nettement inférieurs à ceux observés en Baie de Seine (- 80 à - 90 %) mais sont du même ordre de grandeur que ceux observés sur le benthos, maillon traditionnellement utilisé comme indicateur du niveau de perturbation de l’écosystème ;
    • les effets indirects du panache de surverse sur la nature des poissons fréquentant le secteur de dépôt des sédiments fins : sole, plie et raie sont attirées dans ce secteur où elles trouvent des proies facilement accessibles.

© Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search